Limagne nord et pays riomois

Vous trouverez sur cette page les articles correspondant à la catégorie de l'intitulé ci-dessus.

Vous pouvez également naviguer à l'aide des rubriques (cliquez pour dérouler)...

...ou bien chercher un texte précis (également accessible via la petite loupe à droite du menu):

Quand les habitants de la Semblada reçoivent les futurs habitants de Fleur de bitume

Fleur de Bitume : choisir ses voisins pour créer du commun

Le projet Fleur de Bitume, ce sont dix familles qui se lancent ensemble dans un projet d’habitat participatif à Riom. Une belle démarche, des déconvenues, de la patience et enfin… le lieu rêvé.

L'Allier à Crevant-Laveine, vue du haut de la falaise

L’Allier n’est pas un long fleuve tranquille

Sur la berge 2/2 – Ce serait plutôt une belle rivière sauvage, mais inquiète. Car elle a besoin d’être protégée de l’activité humaine pour conserver son équilibre et sa biodiversité. Visite sur un site Natura 2000 de 260 kilomètres de long.

La forêt alluviale de l'Allier près de Crevant-Laveine

Mais pourquoi l’Allier est dite « rivière sauvage » ?

Sur la berge 1/2 - L’Allier est connue comme la dernière grande rivière sauvage de France. Julien Saillard, du CEN, décrypte les paysages dessinés par sa dynamique fluviale. Où l’on va croiser l’aulne glutineux, l’hirondelle de rivage, l’élégante aigrette et autres trésors de biodiversité…

Pour Thierry Courtadon, « les gens ont besoin de s’accrocher à la pierre »

Entretien avec le célèbre sculpteur de pierre de Volvic, basé à Volvic, très attaché au territoire auvergnat. Sa sensibilité "éco-logique" se traduit dans les installations paysagères, mais aussi par une critique d'un certain développement territorial et économique.

Emmanuel Morand

Un tour aux champs 1/2 : de la conversion bio à l’entraide, Emmanuel Morand cultive ses valeurs

En écho au mouvement des agriculteurs, j’ai eu envie de mettre en lumière une association aux premières loges pour témoigner de leurs difficultés : Solidarité Paysans. Premier volet : portrait d’un bénévole, Emmanuel Morand.