Bilan météo : « le deuxième été le plus chaud à Clermont depuis 1950 »

Par

Marie-Pierre Demarty

Le

Le service Météovergne a étudié les données de la station de Météo France de Clermont-Aulnat et publié hier un bilan de l’été 2023. Alexandre Letort, fondateur de ce service, nous en donne les principales conclusions en quatre questions.


Les intitulés dans un rectangle noir sont des blocs déroulants : cliquez dessus pour accéder à leur contenu.
De même, cliquez sur chaque photo ou visuel pour l’afficher en grand format.


Information sur notre prochain événement

Quel est le bilan global de l’été ?

Il ressort des observations que depuis 1950, date de création de la station de Clermont-Aulnat, il s’agit du deuxième été le plus chaud, ex-æquo avec 2019. Nous avons un excédent thermique de +2,6°C par rapport à la moyenne de la période 1981-2010, c’est-à-dire d’une période qui était déjà en réchauffement par rapport aux décennies antérieures.

L’interprétation, c’est que ça a été un été durablement chaud, avec seulement 4 jours à plus de 35°C qui est le seuil de très forte chaleur. Par exemple en juin, il n’y a pas eu d’extrême vraiment marqué mais ça a été chaud tout le temps, ce qui tire la moyenne vers le haut.

Pour juillet, il y a eu un peu des deux : à la fois du chaud quasiment tout le temps et parfois des pics de très forte chaleur. Enfin en août, on doit faire la part entre ressenti et réalité, car il y a eu deux épisodes de fraîcheur relative, mais pas suffisants pour compenser la grosse vague de chaleur, avec des températures à plus de 40°C à Clermont. Ce qui nous donne un mois avec une moyenne beaucoup plus chaude.

Qu’en est-il des précipitations ? Il semble qu’on n’ait pas eu la même sécheresse que l’an dernier ?

En cumul des précipitations, on se situe dans la moyenne de nos étés, avec environ 200 millimètres de pluie.

Mais il faut regarder la répartition : cette année nous avons eu un mois de juin en excédent ; juillet et août en déficit. Mais il a plu de temps en temps durant ces deux mois, en petites quantités. De sorte qu’on n’a pas eu la même impression de sécheresse qu’en 2022 : il y avait eu autant de précipitations cumulées, mais concentrées notamment sur deux épisodes de très fort orage en juin ; ensuite, juillet et la première quinzaine d’août ont été extrêmement secs et très chauds, avec en plus, souvent, un vent de Nord ou Nord-Est aux effets asséchant.

Par rapport à ce qui a été observé sur l’ensemble de la France, la météo de cet été à Clermont n’a donc pas connu de phénomènes atypiques ?

On est globalement dans la ligne de ce qui a été observé. Il est annoncé nationalement que l’été a été le quatrième été le plus chaud. Ici, c’est le deuxième ex-aequo le plus chaud, mais avec des écarts très faibles entre les autres étés chauds comme 2015.

Enfin, quel regard portez-vous sur la vague de chaleur actuelle ?

Elle est effectivement hors normes : on est même largement au-dessus des moyennes pour juillet ou août. C’est complètement hors normes à la fois en intensité et en durée, car ça va encore durer jusqu’en début ou milieu de semaine prochaine. Et on risque encore d’avoir des températures élevées – quoiqu’un cran en dessous de cette semaine – plus tard dans le mois. Il y a donc une probabilité non négligeable que ce mois de septembre soit un des plus chauds depuis le début des relevés.

Consulter le rapport complet sur la page facebook de Météovergne

Propos recueillis par Marie-Pierre Demarty le 7 septembre 2023. Photo de Une Marie-Pierre Demarty : Ciel au-dessus du sud Limagne le 2 août dernier.

Tikographie est un média engagé localement, gratuit et sans publicité. Il est porté par l’association loi 1901 Par Ici la Résilience, dont l’objet social est à vocation d’intérêt général.

Pour continuer à vous proposer de l’information indépendante et de qualité sur les conséquences du dérèglement climatique, nous avons besoin de votre soutien : de l’adhésion à l’association à l’achat d’un recueil d’articles, il y a six moyens de participer à notre projet :

Envie de recevoir l’essentiel de Tikographie par mail ?

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre newsletter en cliquant sur le bouton ci-dessous. Résumé des derniers articles publiés, événements à ne pas manquer, brèves exclusives (même pas publiées sur le site !) et aperçu des contenus à venir… la newsletter est une autre manière de lire Tikographie.