le média tikographie

Exemplaires en vente à la librairie des Volcans d’Auvergne

la tikolettre

l’agenda tiko

Les innombrables espèces d’animaux, végétaux, champignons et micro-organismes ont leur place dans le vivant, leur rôle et le même droit à l’existence. Il devient indispensable de prendre conscience que nous faisons partie de ces écosystèmes complexes, car notre survie en dépend. Mais avec une population et des modes de vie très urbanisés, comment fait-on ?

La biodiversité et l’énergie, l’air qu’on respire et l’eau qu’on boit, les océans et les forêts, les matières premières organiques ou minérales… Ces éléments qui nous environnent nous sont nécessaires. Et si on arrêtait de fragiliser, épuiser, souiller ou faire disparaître nos ressources ?

Plus les difficultés surviennent, plus la solidarité est nécessaire. Le chacun-pour-soi ne sera jamais une solution durable. Apprenons à cultiver l’équité, la démocratie, le lien social, l’inclusion… et le plaisir à faire ensemble dans la diversité. Condition précieuse d’un territoire robuste.

Est-ce logique de tout importer du bout du monde ? De rejeter nos déchets dans la nature ? De consommer sans compter l’énergie, le plastique, le chimique, le numérique, le superflu… Et si on s’attachait à relocaliser les savoir-faire et approvisionnements, à ralentir, à faire plus sobre, plus simple, plus circulaire… ?

Il suffit parfois de ne pas faire « comme on a toujours fait », de chercher d’autres voies, de confronter différents points de vue, d’aller s’inspirer ailleurs. Ça peut être long, complexe, nécessiter un peu de chance ou de hasard. Mais quand ils émergent, les nouveaux modèles sont souvent bluffant. Encore faut-il les repérer et les faire grandir.

Changer les modèles de société, opérer les transitions et les redirections, faire le maximum pour atténuer les conséquences écologiques de nos inconséquences, c’est indispensable. Mais quoiqu’on fasse, nous savons que les conséquences seront inévitables ; elles surviennent déjà. Autant se préparer à les affronter… et à les surmonter.

Dans la période de grande incertitude dans laquelle nous sommes entrés, rien n’est sûr, rien n’est figé. Même pas la liste des grands enjeux que nous avons à prendre en compte. Prévoyons donc l’imprévisible, l’inclassable, l’inattendu, que nous classerons dans cette catégorie « Autres enjeux ».