Petit exercice de contemplation à fleur de pistils

On le dit souvent : pour avoir envie de protéger le vivant, il faut d’abord apprendre à le contempler. Humblement, je suis donc allée coller mon objectif sur la nature en pleine montée de sève, en déchaînement printanier. Reportage au ras des pâquerettes…


Les intitulés dans un rectangle noir sont des blocs déroulants : cliquez dessus pour accéder à leur contenu.
De même, cliquez sur chaque photo ou visuel pour l’afficher en grand format.

Le pourquoi et le comment

Silence, on bourgeonne !

Parce que ce sont les vacances, je nous offre une petite escapade printanière.

Cela m’a pris dimanche dernier. Il faisait un temps estival (avant la neige, donc !). Plutôt que me lamenter sur l’air de « y’a plus de saisons » et de m’angoisser sur le changement climatique, j’ai sauté dans mes chaussures de marche et je suis allée contempler la nature en pleine montée de sève. De très près, au ras des pistils. A hauteur de l’abeille en quête de nectar ou du peintre du dimanche en quête de sujet.

Je ne suis pas allée chercher bien loin. Je suis remontée sur mes chemins préférés, mon terrain de jeu habituel, sur les pentes du puy Saint-Romain dans le sud de la Limagne. Mais ça aurait pu être ailleurs, n’importe où dans le Puy-de-Dôme, pas loin de chez vous, même en pleine ville.

Je vous épargne pour une fois la compréhension complexe des écosystèmes, les connaissances botaniques, les enjeux écologiques, les inquiétantes problématiques.

Sans prétention, voici une simple invitation à prêter attention à la délicatesse des fleurs sauvages, d’une corolle, d’une herbe, d’un bourgeon, si ténus ou ordinaires soit-ils. Un peu de légèreté, un peu de poésie (presque) sans paroles.

Profitez-en, on repart dès la semaine prochaine sur des sujets plus costauds.

Marie-Pierre


Information sur notre prochain événement
chemin Saint-Romain
C’est parti sur les petits chemins qui gravissent le puy Saint-Romain, traversent des sous-bois et des landes, et se parent d’une constellation d’éclaboussures jaune d’or.
Fleurs blanches
Ou blanches, si vous préférez…
Baies rouges
genêt dans le soleil
Quand la lumière du matin vient surprendre au saut du lit cette touffe de genêt qui n’a pas encore eu le temps de se coiffer…
Fleurs et bourgeons
A chacun son timing et sa stratégie printanière…
bourgeon de roncier
merisier en fin de floraison
fleurs diverses
Concours de beautés
Trouée dans la verdure avec le puy de Dôme à l'horizon
Parfois, lever le nez vers l’horizon.
ramure d'un érable
Jeune érable prenant son bain de soleil.

La suite de votre article après une page de pub (pour Tikographie)

Merci de votre temps de cerveau disponible ! Le cours de votre article peut reprendre.

pâquerettes
Après cette interruption, la suite de notre reportage, toujours au ras des pâquerettes.
Pervenches
Pervenches en vue !
papillons et coccinelle
Pour la faune aussi, ça sent le printemps. A tous les étages…
Nid
Fleurs
Cherchez la fleur.
Fleurs vertes
Cherchez la fleur (bis).
Fleurs
Là, c’est plus facile.
Fleurs bleues

Fleurs mauves

verdure
Un seul bleu et (au moins) cinquante nuances de vert.
buisson vert vif
Et encore un éclat de vert.
Fleurs jaunes
Bourgeonnements
Corent, le Sancy
Une dernière fois, lever les yeux.
Pissenlits
Et revenir au ras des pissenlits…
Fleurs
Ou quelque part dans le cosmos ?

Reportage Marie-Pierre Demarty, réalisé le 14 avril 2024.

Tikographie est un média engagé localement, gratuit et sans publicité. Il est porté par l’association loi 1901 du même nom, Tikographie, dont l’objet social est à vocation d’intérêt général.

Pour continuer à vous proposer de l’information indépendante et de qualité sur les conséquences du dérèglement climatique, nous avons besoin de votre soutien : de l’adhésion à l’association à l’achat d’un recueil d’articles, il y a six moyens de participer à notre projet :

Envie de recevoir l’essentiel de Tikographie par mail ?

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre newsletter en cliquant sur le bouton ci-dessous. Résumé des derniers articles publiés, événements à ne pas manquer, brèves exclusives (même pas publiées sur le site !) et aperçu des contenus à venir… la newsletter est une autre manière de lire Tikographie.